4 à 5 ans

Progression académique – Pré-Karaté (4 – 5 ans)

SHITO-KAI QUÉBEC

Liste des katas pour les 4 à 5 ans

kata-4-5-ans

4 – 5 ans, MINI NINJA

*A = Une meilleure exécution des techniques précédentes pour chaque ceinture.

L’instructeur peut devancer le passage de grade selon la connaissance et l’âge de l’élève, chez les ceintures de couleur.

Garçons de moins de 6 ans

Filles de moins de 6 ans

Apprentissage des mouvements fondamentaux par le jeu. Le stade « Début actif » porte sur l’apprentissage des mouvements fondamentaux par le jeu. L’activité physique est essentielle au développement sain des enfants.

Elle offre également les avantages suivants :

  • renforcer le développement des fonctions cérébrales, de la coordination, de la motricité globale, des aptitudes sociales, des qualités de leadership, de l’intelligence émotionnelle et de l’imagination; développer la confiance et l’estime de soi;
  • contribuer à la formation des os et des muscles solides, améliorer la souplesse, la posture, l’équilibre et la condition physique, réduire le stress et faciliter le sommeil;
  • favoriser le poids santé;
  • aider les enfants à apprendre à se mouvoir habilement et à aimer être actifs. L’activité physique doit être amusante et faire partie intégrante de la vie quotidienne de l’enfant. Lorsque les enfants participent à des jeux, ils apprennent à associer le jeu et le plaisir à la pratique d’activités physiques. Cela leur permet de créer facilement et volontairement un répertoire d’habiletés physiques et de développer un niveau sain de forme physique. Cela favorise également une attitude positive à l’égard de la pratique de sports et d’activités physiques qui leur sera bénéfique tout au long de la vie.

Tout entraînement de compétition doit être volontaire et ne pas s’effectuer sous la pression des parents (projection ou autre) ou des instructeurs.

 

Le développement à long terme de l’athlète doit constituer l’objectif primordial de tout plan d’entraînement.

               Notes sur le développement des enfants

           Généralités

  • Ne distingue pas ce qui est réel de ce qui est irréel.
  • Vit dans un monde où l’imaginaire et l’imitation prédominent.
  • Très grande dépendance envers les parents.
  • A besoin d’une routine bien établie dans ses activités quotidiennes.

             Psycho-social

  • Très individualiste et même égocentrique.
  • Craint les personnes inconnues.
  • Garçons et filles peuvent être impliqués dans les mêmes activités sans problème.
  • Se compare constamment aux autres.
  • La reconnaissance et l’appréciation de tout ce qui est fait par les parents et les proches est importante.

             Apprentissage

  • Devient progressivement plus compétent dans le domaine de l’acquisition de connaissances, de l’intelligence, du langage et de l’apprentissage.
  • Utilise les notions d’âge, de temps, d’espace et de moralité (bon-mauvais) de façon plus efficace.
  • Très faible capacité de concentration (quelques secondes-minutes); ne peut comprendre les concepts abstraits ni résoudre de problèmes (faible capacité de raisonnement).
  • Ne peut tenir compte de la plupart des informations ou stimuli de l’environnement.

             Physique

  • La croissance se fait à un rythme régulier, et connaît un léger ralentissement comparativement aux 2 premières années de la vie. Les proportions corporelles se raffinent. La tête est fragile.
  • Fréquence cardiaque de repos et à l’effort plus élevée que chez l’adulte.
  • Le développement du système nerveux se fait à un rythme très rapide au cours de cette période. La croissance du cerveau est complétée à environ 75% à 3 ans, et à environ 90% vers 6 ans.
  • La coordination oeil-main s’améliore, de même que le rythme général des mouvements fondamentaux; contrôle accru des mouvements mais ceux-ci demeurent saccadés.
  • La performance motrice est fortement liée au toucher et au sens kinesthésique.
  • À 5 ans, la marche et la course sont habituellement bien maîtrisées et peuvent être intégrés dans des jeux. Vers 5 ans, une distance de 35 m peut être couverte en 10 sec environ à la course.

Plan de développement systématique pour athlètes masculins et féminins pour les élèves de la pré-maternelle et de la maternelle

L’action est un élément essentiel de développement de l’enfant. Il explore l’espace qui l’entoure, il manipule des objets familiers. Ce faisant, il apprend à mettre en jeu son corps tout entier, à mobiliser telle ou telle de ses fonctions (celle de locomotion, celle de préhension, etc.). Il acquiert des compétences sensorielles et motrices qui étendent toujours plus loin le champ de ses expériences. C’est en rencontrant des obstacles que, aidé par l’adulte, l’enfant construit de nouveaux ajustements au monde qui l’entoure.

En offrant à l’enfant le moyen de prolonger ses activités dans des environnements plus complexes ou plus étrangers, le maître accompagne les progrès de sa croissance et de son habileté. Par ses exigences, l’adulte permet aussi à l’enfant d’apprendre à se représenter les actions dans lesquelles il est engagé, à en prévoir ses résultats et, donc, à les conduire.

Progressivement, des apprentissages plus techniques, mettant en jeu des conduites réglées, deviennent possibles dans les activités à visées esthétique, sportive ou dans celles qui requièrent l’usage d’outils ou d’instruments familiers. Le maître facilite puis, organise l’activité de l’enfant en lui donnant l’occasion et les moyens de s’exprimer. En premier lieu, l’enfant doit pouvoir exercer, dans la plus grande liberté de mouvement et d’action, et en toute sécurité, ses facultés d’exploration motrice. Il le fait d’abord dans des environnements familiers puis progressivement dans des environnements qui posent des problèmes spécifiques…. Il ajuste de mieux en mieux ses actions en fonction des buts qu’il vise. Son activité concourt à une découverte puis à une connaissance de plus en plus juste de soi, des autres, des objets et des matériels, des repères qui jalonnent l’espace et le temps de ses actions.

             Nature et contenu des activités

Offrir des occasions de pratiquer diverses habiletés tout en s’amusant et mettre à sa disposition équipement et matériel adaptés.

  • Découverte de ses possibilités corporelles
  • Action globale à base de locomotion ; exercice des capacités motrices dans des situations nombreuses et diverses, incluant la rencontre et l’utilisation d’obstacles matériels : marcher, courir, sauter, lancer, glisser, tirer, pousser, se tenir en équilibre, se suspendre, évoluer dans l’eau, sur la glace ou la neige, etc.
  • Adaptation des conduites motrices, en vue de l’efficacité et de la précision du geste, ajustement global des actions en fonction des trajectoires d’objets en mouvement
  • Prise de repères dans l’espace et dans le temps, appréciation des distances, réaction à un signal, etc.
  • Participation à des actions en commun, acceptation et respect des règles de jeux, individuels et collectifs
  • Dépassement de soi en mesurant les risques et en modulant son énergie.L’apprentissage et la pratique des fondements du mouvement et des déterminants de la condition motrice constituent la pierre angulaire du développement du savoir-faire physique.
  • Le développement des fondements du mouvement, des déterminants de la condition motrice et des habilités sportives de base est essentiel pour amener les enfants à éprouver un sentiment de confiance lorsqu’ils font de l’activité physique pour s’amuser et être en bonne santé ou pour participer à des compétitions et s’engager dans la poursuite de l’excellence.

Si l’enfant reste longtemps sans acquérir une habilité, l’apprentissage devient plus difficile.

L’apprentissage et la pratique des fondements du mouvement et des déterminants de la condition motrice constituent la pierre angulaire du développement du savoir-faire physique.

Le développement des fondements du mouvement, des déterminants de la condition motrice et des habilités sportives de base est essentiel pour amener les enfants à éprouver un sentiment de confiance lorsqu’ils font de l’activité physique pour s’amuser et être en bonne santé ou pour participer à des compétitions et s’engager dans la poursuite de l’excellence.

CEINTURE NOIRE JUNIOR

On peut se présenter à l’examen de CEINTURE NOIRE qu’à partir de l’âge de 12 ans. L’homologation complète de la CEINTURE NOIRE ne peut intervenir qu’après la réussite complète du grade de CEINTURE NOIRE « adulte ». Soit 16 ans et plus. Aucun JUNIOR ne peut se présenter à un test de CEINTURE NOIRE « adulte » avant l’âge de 16 ans accomplis. Chaque victoire obtenue face à une ceinture noire en championnat officiel sera comptabilisée jusqu’à l’obtention de 10 victoires.