André Pronovost

Quelques représentants du Canada, USA, Mexique et de l’Angleterre avec Iwata Sensei

Présentation de Sensei André Pronovost

Le style de karaté SHITO RYU a été fondé au Japon par le Sensei (i.e. maître en japonais) Kenwa Mabuni dans les années 1920. Sensei André Pronovost est le premier québécois à adhérer à cette école en 1970. Il est reconnu depuis de nombreuses années comme un des grands maîtres de ce style (école Shito-Ryu) dans le domaine des arts martiaux au Québec. Sensei Pronovost a aidé Sensei Naoyuki Oghiya et Sensei Kuji Matsumuto à implanter le style de karaté SHITO RYU en Mauricie en fondant le club de karaté à La Palestre municipale de Shawinigan et à Grand-Mère en 1970.

Par la suite, Sensei Pronovost a mis sur pied plusieurs écoles en Mauricie, notamment, à Cap-de-la-Madeleine, à Saint-Louis-de-France et à Lac-à-la-Tortue. Depuis 2008, il enseigne dans la région de Trois-Rivières. Sensei Pronovost donne également des cours dans les établissements scolaires et à la demande, dans toute la région de Trois-Rivières. Depuis l’automne 2013, Sensei Pronovost a été retenu par Karaté Québec pour dispenser des cours de karaté à l’Académie des Estacades pour enseigner le programme SPORT ÉTUDE KARATÉ .

Ce fervent adepte des arts martiaux compte plus de 48 années de pratique et s’est imposé comme maître de cette discipline en atteignant le grade de 6e qu’il lors du Championnat du monde au Japon en septembre 2006. Sensei Pronovost pratique aussi le maniement des armes depuis plus de 30 ans et tout récemment vient de passé sont 1er dan de Kobudo (maniement d’armes) sous la tutelle de Kurashita & Klementis sensei, 9e & 8e dan respectivement – GOJU RYU. Sensei Pronovost pratique toujours le KOBUDO avec sensei Yaro Tarana, 7e dan – GOJU RYU. Il a même fait des démonstrations de cet art martial au Japon et en France et dans divers écoles en Mauricie.

Sensei Pronovost détient aussi le grade d’arbitre international pour la fédération mondiale de karaté (PKF). Il a aussi fait partie du regroupement des entraîneurs de karaté Québec de 1986 à 2006. Il a, ainsi, entraîné des athlètes de haut niveau pour l’équipe du Québec pendant plusieurs années. Il favorise le système de renommée mondiale supervisé par la Fédération mondiale de karaté Shito-Ryu (FMKS) qui met en valeur le style Shito-Ryu, héritier de toutes les traditions philosophiques orientales au service de l’homme.

Depuis 2014, Sensei Pronovost est le représentant technique des territoires canadien et québécois pour l’EUROPÉEN SHITO KAI ISHIMI GROUPE – CANADA.

  • Influences de Sensei André Pronovost
  • Le cheminement de Sensei Pronovost a été hautement influencé par les différents professeurs du SHITO RYU tels que :
  • Kenei Mabuni, 10e dan Shito-ryu, gouverneur de la FMKS
  • Ken Sakio, 9e dan Shito-ryu, directeur chef de la FMKS
  • Ryusho Sakagami, 9e dan Shito-ryu Itosukai, Japon
  • Yasunari Ishimi, 9e dan Shito-ryu, directeur FMKS pour l’Europe
  • Seiko Suzuki, 9e dan Shito-ryu Seikokai, Japon
  • Tokio Hisatomi, 8e dan Shito-ryu, président de la FMKS
  • Fumio Démura, 8e dan Shito-ryu Itosukai, Californie
  • Sam Moledzki, 7e dan Shito-ryu, instructeur en chef pour le IP Canada FMKS
  • Yoshinao Sato, 7e dan Shito-ryu Seikokai, Canada
  • Iwaki Hashimoto, 7e dan Shito-ryu, secrétaire général de la FMKS
  • Jean-Marc Ortéga, 6e dan Shito-ryu, France
  • Javier Mantilla, 6e dan Shito-ryu, instructeur au Vénézuéla
  • Ganzo Iwata, Shito-ryu, Instructeur en chef du Hombu dojo au Japon

FMKS = Fédération mondiale de Karaté-do Shito-ryu

Tous ces professeurs ont donné des formations à Sensei Pronovost et ils ont grandement influencé sa vision du karaté. Sensei Murayama, 8e dan, Demura, 8e dan et Ishimi 9e dan, furent de ceux-là. Sensei Pronovost a reçu le grade d’instructeur martial (JUN-SHIHAN) des mains de Murayama et Iwata Sensei, au Mexique, grade remis par la Fédération mondiale de karaté SHITO RYU (FMKS) en 2004. Ce niveau est le plus haut grade martial décerné à un Québécois à l’extérieur du Canada. Il a aussi passé avec succès le grade de 6e dan, qu’il a reçu des mains d’Iwata Sensei lors du Championnat mondial de la FMKS en 2006 qui se tenait au Japon.

Plusieurs autres Sensei perpétuant le style SHITO RYU à travers le monde ont influencé Sensei Pronovost. Ce dernier s’est, notamment, entraîné pendant 10 ans avec Sensei Fumio Demura, 8e dan, de Californie qui se déplaçait eti venait chez lui en Mauricie pour donner des ateliers. Il s’est également entraîné pendant 25 ans à Vancouver avec Yoshinao Sato, 8e dan. Notons que c’est avec ce dernier que Sensei Pronovost a obtenu son 5e dan Shito Ryu Itosukai ainsi que le grade de 5e dan Shito Ryu Seikokai en 1996. Par la suite, à l’été 2003, il s’est entraîné en France avec Jean-Marc Ortega, 6e dan ainsi qu’avec sensei Yasunari Ishimi, 9e dan, avec ce fut une première rencontre par le biais de laquelle le karaté de M. Pronovost a pris une nouvelle direction.

Sensei Pronovost poursuit la mission première du style SHITO RYU qui consiste à offrir un enseignement de qualité couvrant l’ensemble des éléments décrits dans les paragraphes qui suivent.

Sensei Pronovost enseigne aux athlètes, des techniques de karaté de base qui aident l’élève à maîtriser les techniques de leur kata. Ensuite vient l’enseignement des techniques de maniement d’armes appelé en langage d’arts martiaux le KOBUDO. Enfin, il privilégie aussi l’enseignement des techniques de combat pour tous et d’auto défense pour les femmes tel que préconisé dans le style de karaté Shito-Ryu.

Le style SHITO RYU est considéré comme un style de karaté très complet en raison de la grande variété de ses katas et leurs nombreuses applications. Les techniques du SHITO RYU sont adaptables à tous les genres de morphologie. Ce style est un art martial de synthèse qui met l’emphase sur les positions naturelles du corps. Le risque de blessures et de maux de dos est ainsi minimisé. Les entraînements sont basés sur la mobilité et les déplacements et préconisent des techniques d’enchaînement qui font appel à une puissance explosive.

À l’intérieur des techniques de combat enseignées, le pratiquant apprend à se servir des armes naturelles qu’il possède tels ses poings, ses pieds, ses coudes, ses genoux et sa tête. Ces techniques de protection demandent d’utiliser rationnellement et avec efficacité toutes les parties du corps. Grâce à l’application de ces techniques, le but principal du karaté est atteint, car il vise à maintenir à un haut niveau les fonctions physiques et mentales des individus qui pratiquent cette discipline. Enfin, l’enseignement traditionnel de ce style de karaté forme des karatékas ouverts et très complets, car ils sont capables de combattre au sol et debout; avec ou sans arme; loin du corps ou en corps à corps.

L’organisation de Sensei Pronovost compte plus de 25 ceintures noires ainsi qu’une école (dojo) à Trois-Rivières qui compte plus de 60 membres. Elle offre divers programmes d’entraînement ainsi qu’un camp d’été où plusieurs instructeurs de renommée mondiale participent. Les élèves de Sensei Pronovost participent à plusieurs compétitions de niveau international, national et régional, par exemple, le championnat panaméricain, les 3 sélections pour l’équipe du Québec de karaté, l’Open de Montréal, la Coupe Marc-Hamon, la Coupe Québec et les Jeux du Québec. Mentionnons aussi que plusieurs séminaires avec des maîtres de réputation mondiale ont lieu fréquemment pendant les saisons d’entraînement.

La devise de l’école de karaté de Sensei Pronovost est KUN SHIN NO KEN ce qui veut dire, « le poing de l’homme sage ». Cette devise impose de dépasser le stade de la pensée de confrontation avec autrui, pour faire de cette force physique et interne, une leçon pour mieux mener ses relations avec les gens. L’école de karaté de Sensei Pronovost ne forme pas seulement des karatékas qualifiés, mais des citoyens de qualité.

Depuis plusieurs années, Sensei Pronovost enseigne aussi le karaté à des personnes ayant des déficiences intellectuelles à divers niveaux. Il s’est même rendu en France pour acquérir une formation dans ce domaine. N’aimant point le terme Handi-karaté tel que nommé en France, Sensei Pronovost appelle plutôt sa méthode DÉFI-KARATÉ. L’enseignement dispensé est basé sur l’apprentissage des katas et des applications de ceux-ci «bunkai – self-défense». Cela permet aux personnes d’obtenir un meilleur estime d’eux-mêmes et sont mieux préparés à affronter la vie de tous les jours. Sensei Pronovost est très fier de dire que bientôt, deux de ces élèves obtiendront une ceinture noire dans la région du Trois-Rivières.

Sensei Pronovost a également mis sur pied des cours PARENT-ENFANT qui sont très appréciés des parents en raison des rapprochements qu’ils ont avec leurs enfants et de la flexibilité des horaires. Des mères et des pères se découvrent de nouveaux talents et aptitudes et ils retrouvent une condition physique satisfaisante, après, souvent, plusieurs mois de sédentarité.

Le karaté Shito-Ryu s’adapte à la vie de chaque famille et Sensei Pronovost a même accompagné des parents jusqu’à leur 3e dan même s’ils avaient commencé à un âge plus tardif, avec leur enfant. Ces cours apportent beaucoup aux parents, car ils permettent de pratiquer une activité avec leurs enfants et de suivre leur évolution. Ils favorisent également les liens avec d’autres familles partageant les mêmes intérêts des arts martiaux. Ces cours ouvrent aussi la possibilité aux enfants et aux parents de participer à des compétitions, de travailler ensemble, de passer du temps de qualité. Certains parents ont également choisi de devenir entraîneurs afin de pouvoir assister aux compétitions de leurs enfants et d’être sur le tatami pour partager leurs joies et leurs espoirs.

À travers ses enseignements, Sensei Pronovost espère promouvoir les bienfaits du karaté. En effet, le karaté SHITO RYU n’est pas un sport de combat. C’est plutôt une discipline de techniques qui améliore la condition physique. C’est un sport qui aide les athlètes à diminuer les sources de tensions accumulées durant la journée, à améliorer la santé physique des pratiquants, à augmenter sa capacité de concentration et à développer sa discipline personnelle. Le karaté stimule également les facultés intellectuelles, développe la rapidité des réflexes et la maîtrise de soi en redonnant aux pratiquants un épanouissement naturel.

L’enseignement de cette méthode par Sensei Pronovost permet donc aux adeptes de se rapprocher de la source fondamentale du karaté Shito-Ryu par exemple des traditions, du respect et de l’ensemble de la philosophie qui entoure cet art. Ce style de karaté est à la fois une discipline sportive, une technique artistique et une voie philosophique.

Par ailleurs, la réussite de l’école réside dans l’accueil, le sourire, le dynamisme et la courtoisie des enseignants. Chaque élève reçoit un enseignement répondant à ses propres objectifs personnels, sportifs et martiaux.

Pour pratiquer le karaté SHITO RYU, nul besoin d’être souple, grand et fort. Ce style s’adapte à chaque individu. Bref, il s’agit d’une discipline pouvant être pratiquée par des gens de tous âges et de toutes conditions physiques.