Yoshiaki Tsujikawa

Tsujikawa Yoshiaki – HANSHI 9iè dan J.K.F. SHITO-KAI

Conseiller Sénior Fédération de Shito-Ryu Karate-do

Né à Chuo-ku, Kobe-shi, Hyogo, Japon le 10 février, 1916, Tsujikawa Yoshiaki Hanshi est gradué de l’école municipal commercial de Daisan Shinko, de l’école d’acuponcture de Moxa et du collège jusei. Tsujikawa Yoshiaki hanshi a commencé a étudier le Karaté Do en janvier, 1934 à partir d’un livre écit par le célèbre «père du Karaté Do Moderne». Gichin Funakoshi.

Une des première photos d’école de Tsujikawa sensei

En juillet, 1935 Tsujikawa sensei s’est joint à la filiale Hyogo du « Dai Nippon Karaté Do Kai », qui alors sous la direction de Nishikawa Eiji. Durant l’année 1936, Tsujikawa Yoshiaki sensei s’est joint au bureau chef du Dai Nippon Karaté Do Kai, et a commencé a recevoir de l’instruction directement du Maître Mabuni Kenwa, fondateur du Shito-Ryu Karaté Do.

(G à D) Maître Mabuni, inconnu, Yoshiaki Tsujikawa

Tsujikawa sensei se remémore avec affection ses jours d’entraînement au Dai Nippon Karaté Do Kai sous les ordres de Maître Mabuni Kenwa. Il se rappel Maître Mabuni en 1937 avec son regard bienveillant, assis en compagnie de Takemasa Tomoyori et Toshikatsu Hase. Les pratiques en ce temps-là consistaient principalement en kata et kumité (avec côté offensif et défensif fixe). Le jiu-kumité ou pratique libre n’était utilisé que lors d’occasions spéciales. L’entraînement était difficile et ardue. Les coups de poings (tsuki) et les coups de pieds(keri) étaient réellement exécuté sans arrêt, et les fauchage (nage et gyaku)  étaient également utilisés. Le karaté-gi n’était pas ce qu’il est aujourd’hui, Tsujikawa sensei se rappel. Ils utiliaient les gilets capitonnés du Kendo et les pantalons du Jodo. Assez souvent durant les dures sessions d’entraînement, les uniformes se déchiraient complètement. Tsujikawa sensei se rappel que les leçons de Maître Mabuni étaient très sévère, contrairement au style utilisé plus tard.

Maître Mabuni avec son étudiant Yoshiaki Tsujikawa (1946)

À travers le tourment de la période de l’après-guerre, Maître Mabuni, tout affrontant la pauvreté a tâché de contribuer à la reconstruction du Japon en répandant l’enseignement de Karaté Do, et en vouant sa vie à la promotion du Shito-Ryu Karaté Do.

Durant l’année 1938, Yoshiaki Tsujikawa sensei est devenu directeur du Dai Nippon Karaté Do, filiale de Hyogo. Dès 1941, Tsujikawa  sensei a établi son Kobikan dojo dans le but de cultiver des meneurs pour le Karaté Do. En avril 1950, il a changé le nom de son dojo de Kobudan à Yoshinkan.

En août 1974, Tsujikawa sensei a reçu un prix « Personne de Mérite dans les Sports » de l’Association Sports Hyogo. En janvier 1985, il a reçu un prix « Personne de Merit pour le Budo », de l’Association Japonaise du Budo. En Octobre 1988, il a reçu un prix « Personne de Mérit pour les sports dans le Kobe », hommage attribué par le maire de Kobe.

Honbu Dojo Cérémonies d'ouvertures: Mabuni Kenei Soke et Tsujikawa Hanshi avec Sam Moledzki (Shito-kai Canada Shibucho) à l'arrière-plan.

Durant avril, 1997, Tsujikawa sensei s’est vu invité d’honneur au cérémonie d’ouverture officiel du Honbu Dojo et sert présentement comme conseiller pour la Fédération Tout-Japon Karate-do.

Le 27 août 2000, Hisatomi sensei ainsi que Tsujikawa sensei avec André Pronovost (Québec Shibucho), lors du 3e Championnat Mondial qui avait lieu á Tokyo au Nippon Budokan.

Traduction autorisée par la www.shitoryu.org

Bibliographie

  • W.S.K.F.-World Shito-ryu Karate-do Federation Inaugural Programme /Magazine Issue: Tokyo, Japan. 1993
  • Yukyu No Ken – All Japan Karate-do Shito-kai Federation Issue: Tokyo, Japan.
  • Moledzki Sam. Personal Data & Photograph Archives: Toronto, Canada
  • Pronovost André. Archives photographiques: Trois-Rivières, Québec.